Bannière du site
Bienvenue sur Meitantei Canon ! Vous trouverez ici toutes les VOSTFr connues de Meitantei Conan avec différents liens pour les télécharger.

Foire aux questions

Questions

Réponses

Comment ajouter, modifier ou supprimer un épisode, une équipe, un fichier ou un lien qui n’est pas sur le site ?

Pour les ajouts, voici les liens : Pour les modifications, utilisez l’image « Crayon » pour accéder au module et laissez-vous guider. Seuls les liens de téléchargement sont supprimables. Il est aussi possible de « désactiver » une équipe (cela la retire des équipes actives). Les équipes qui sont dans cette situation ne sont plus modifiables ultérieurement (il faut demander une réactivation manuelle, voir « autres cas »).
Pour les autres cas, merci de nous écrire.

Comment faire connaître le site ?

Un ensemble de bannière est à votre disposition dans la rubrique des liens. Vous pouvez aussi simplement mettre un simple lien vers : « https://detective-conan-vostfr.info/ ».

Puis-je copier le contenu du site ?

Il est interdit de copier le site. Si le contenu vous plaît, merci de faire un lien.
Cependant, vous pouvez copier des liens parcimonieusement.

À qui appartiennent les liens ?

Ils « appartiennent » aux téléverseurs, aux équipes et sont plus rarement issus d’autres sites. Dans la pratique, le lien en lui-même n’a plus de propriété une fois public.

Pouvez-vous téléverser tel fichier ?

La réponse est simple : non. Nous n’avons pas pour habitude de créer de nouveaux liens. Un tel message va directement dans la corbeille.
Si votre question concerne un lien eDonkey non disponible actuellement, soyez patient.

Quel est le budget du site ?

Voilà une question qu’elle est bonne ! Bien sûr, le tableau ne tient compte que des sommes engagées (entre crochets pour le prévisionnel). Le temps humain correspondrait à plusieurs dizaines de milliers d’euros…
AnnéeDépensesRecettesTotal cumulé
2009 5,97 € (hébergement, domaine) 0 € – 5,97 €
2010 28,56 € (hébergement, domaine) 0 € – 34,53 €
2011 28,56 € (hébergement, domaine) 0 € – 63,09 €
2012 53,78 € (serveur dédié pour les téléchargements, essai de trois mois)
215,14 € (serveur dédié pour les téléchargements, coût pour une année complète)
28,56 € (hébergement, domaine)
117,29 € (encaissement des dons au 17 mai)
99,7 € (encaissement des dons au 6 octobre)
– 143,58 €
2013 141,24 € (serveur dédié)
15,52 € (domaine, commandé deux fois par erreur cette année…)
0,79 € (solde de l’hébergement)
71,12 € (encaissement des dons au 16 mars)
20,01 € (régie publicitaire)
95,66 € (encaissement des dons au 16 septembre)
– 114,34 €
2014 143,86 € (serveur dédié)
8,39 € (domaine)
118,57 € (encaissement des dons au 1er mars)
91,87 € (encaissement des dons au 2 octobre)
– 56,15 €
2015 143,86 € (serveur dédié)
22,24 € (domaine pour trois ans afin de profiter de l’ancien tarif)
39,52 € (encaissement des dons au 11 août)
50 € (don exceptionnel)
– 132,73 €
2016 13,19 € (prolongation de l’ancien serveur dédié pour un mois)
83,45 € (nouveau serveur dédié)
60,25 € (encaissement des dons au 12 juin)
20,23 € (régie publicitaire)
50 € (don exceptionnel)
2,14 € (don exceptionnel)
– 96,75 €
2017 71,86 € (serveur dédié) 27,78 € (encaissement des dons au 25 janvier)
50 € (don exceptionnel)
– 90,83 €
2018 [71,86 € (serveur dédié)] 120,86 € (encaissement des dons au 12 mai) [– 41,83 €]
Comme dit précédemment, nous ne voulons plus payer le site (il ne nous rapporte rien tant sur le point financier que personnel… au contraire). Tout au plus, nous sommes d’accord pour « avancer » la somme importante à venir pour le serveur.

Quelle est la politique du site sur les données personnelles et sur les témoins (cookie) ?

Concernant les témoins, c’est très simple. Il n’y en a pas sauf pour les ayant-droit. Dans ce cas, il reste lisible tant que le don est valable pour les liens. Il ne sert qu’à déterminer si la personne peut avoir accès aux liens (le reste du temps, ce témoin est ignoré).
Le site en lui-même ne conserve pas de données personnelles (seulement de manière temporaire lorsqu’un traitement le nécessite) et ne peut donc les redistribuer. Cependant, voici les grandes lignes de ce qui peut être collecté :
  • liste de diffusion (gérée par Free) : votre adresse électronique sera utilisée pour vous envoyer des notifications (nouvelle du site ou sortie), rien d’autre ;
  • formulaire de contact : votre adresse électronique sera utilisée pour vous répondre et ne sera pas sauvegardée dans la base de données ;
  • formulaires pour éditer le contenu du site (épisode ou lien) : votre adresse électronique sera juste utilisée pour vous envoyer une notification ou pour vous demander des précisions, votre adresse I.P. est également sauvegardée temporairement pour éviter les abus (toutes ces données sont supprimées après l’envoi de la notification finale) ;
  • serveur HTTP : le serveur enregistre les requêtes, l’horodatage et l’adresse IP. Ces données sont supprimées au bout de cinq à six semaines ; au-delà, il reste une trace dans la sauvegarde mensuelle qui est conservée pendant une année sur un autre serveur ;
  • dons : nous vous renvoyons aux conditions générales du service (à titre d’information, le destinataire du don reçoit votre courriel, votre nom et prénom) ; ces informations sont conservées en dehors du site afin de vous refournir un accès en cas de perte (elles ont vocation à être détruites manuellement une fois périmée).

Quelle est la signification des pictogrammes ?

Réponse :
  • Épisode adapté du manga : épisode adapté du manga ;
  • FBI, Organisation, bref un épisode important : FBI, Organisation, bref un épisode important ;
  • Notre détective apparaît sous sa vraie forme, ou il est longuement évoqué : notre détective apparaît sous sa vraie forme, ou il est longuement évoqué ;
  • Notre second détective préféré est de la partie : notre second détective préféré est de la partie ;
  • Au menu, les parents de Shin’ichi : au menu, les parents de Shin’ichi ;
  • La mère de Ran nous honore de sa présence : la mère de Ran nous honore de sa présence ;
  • Une étape dans la relation entre les enquêteurs : une étape dans la relation entre les enquêteurs ;
  • Kid-sama pour certains nous prépare un mauvais coup ici : Kid-sama, pour certains, nous prépare un mauvais coup ici ;
  • Épisode d’une durée plus élevée : épisode d’une durée plus élevée ;
  • Informations supplémentaires sur l’affaire : lien vers Black Org qui contient des informations supplémentaires sur l’affaire ;
  • Lien officiel de vidéo à la demande : épisode disponible légalement en vidéo à la demande francophone (favicône du site)
  • Épisode disponible légalement en DVD : épisode disponible légalement en DVD francophone (logo issu de Wikipedia, considéré dans le domaine public)
  • Fichier avec des sous-titre non incrustés : fichier avec des sous-titre non incrustés (logo officiel de Matroška, utilisable librement)
  • Fichier haute-définition : fichier haute-définition (logo utilisable sous différentes licences libres)
  • Version remastérisée de l’épisode : version remastérisé de l’épisode (remarque : par rapport aux originaux, certaines scènes sont modifiées, retirées ou ajoutées) ;
  • Fichier sous-titré en plusieurs langues : fichier sous-titré en plusieurs langues.

D’où vient le nom du site ?

Le nom du site « Meitantei Canon » ne vient pas d’une faute d’orthographe, mais d’un clin d’œil entre le titre de la série « Meitantei Conan », le prénom du personnage principal « Conan » et surtout « canon » qui désigne l’ensemble de l’œuvre originale de sir Arthur Conan Doyle concernant Sherlock Holmes.

Conseils pour débuter dans le sous-titrage

Quelques liens qui peuvent être pour tout le monde : Conseils de Ze Killer (les traductions des termes étrangers sont du site, de même la typographie a été retravaillée) :
Avis aux fansubbers (sous-titreurs) qui veulent faire un boulot correct :
  • ne pas sous-estimer le recrutement de « checkeurs » (correcteurs) compétents dans votre team (équipe), viser l’objectif de faire moins de 0,1 faute par minute ;
  • utiliser des polices, tailles et couleurs adéquats pour les sous-titres (exemple : du blanc avec contour noir assez épais) ;
  • éviter de surcharger l’écran ! (fractionner le sous-titrage, une seule ligne à l’écran !) ;
  • utiliser 2 lignes uniquement lorsque 2 sources parlent (exemple : présentateur télé + personnage) ;
  • distinguer en italique lorsque la source est « un figurant » comme la télé, la radio, le répondeur téléphonique, etc. ;
  • respecter au mieux l’ordre des mots que prononce le personnage, rester fidèle à l’original autant que possible ;
  • lorsqu’un personnage parle dans une autre langue, afficher la traduction en français sur la ligne 1 et entre parenthèses ce qu’il a dit textuellement sur la ligne 2 ;
  • préférer les notes de traduction avant ou après la vidéo plutôt que pendant, sinon être ultra concis (exemple : somme d’argent convertie au cours boursier qui correspond au moment de la 1re diffusion du programme ou dans la période de temps relative si celle-ci relate le pouvoir d’achat du personnage dans le passé) ;
  • insérer éventuellement une courte note de traduction durant le sponsoring (l’écran de parrainage) ou les eyecatches (intermède publicitaire) (exemple : préciser la conversion de la monnaie où XXX ¥ valent YYY €) ;
  • préciser la source principale de votre traduction, si elle est issue de la langue originale ou consécutive à une retraduction (d’une team [équipe] étrangère, à créditer) ;
  • créditer un membre cumulard de votre team (équipe) une seule fois, deux fois maxi, sinon le créditer vers la fin du générique en précisant toutes ses fonctions.
Pour un fansub (sous-titrage) français de qualité ! Cordialement, Ze Killer

Où est passée la page « police japonaise » ?

Tout d’abord, il faut préciser que les informations suivantes n’ont pas été mises à jour depuis des années.

Liens de référence

Comment dit-on « policier » en japonais ?

Officiellement, c’est keisatsukan [警察官] ou keikan [警官]. Couramment, c’est keiji [刑事]. Il y a encore d’autres mots, mais ils sont soit moins courants, soit plus spécifiques, soit vernaculaires voire vulgaires.

Les grades

Traduction d’Apprenti en français
  • junsa [巡査] (policeman) : agent
  • junsacho [巡査長] (senior policeman) : brigadier
  • junsabucho [巡査部長] (police sergeant) : brigadier-chef
  • keibuho [警部補] (assistant police inspector) : inspecteur adjoint (chef de sous-section d’un poste de police)
  • keibu [警部] (police inspector) : inspecteur (chef de section d’un poste de police)
  • keishi [警視] (superintendent) : commissaire (chef d’un poste de police ou chef de section d’un commissariat central)
  • keishisei [警視正 ?] (senior superintendent) : commissaire principal
  • keishicho [警視長 ?] (chief superintendent) : commissaire divisionnaire
  • keishikan [警視官 ?] (superintendent supervisor) : inspecteur général
  • keishisokan [警視総監] (superintendent general metropolitan police department) : préfet (de la police métropolitaine de Tōkyō)
  • keisatsucho chokan [警察庁長官 ?] (commissioner general national police agency) : commissaire général (de l’Agence de la police nationale)

Tous les commissaires à partir du grade de commissaire principal sont des agents nommés par l’Agence de la police nationale. Environ 610 d’entre-eux sont affectés aux polices préfectorales.

Les grades des personnages de Détective Conan
  • Brigadier-chef : TAKAGI Wataru (ép. 254)
  • Inspecteur adjoint : SATŌ Miwako (ép. 254)
  • Inspecteur : MEGURE Jūzō, SHIRATORI Ninzaburō (ép. 147), ŌTAKI (ép. 118), NAKAMORI Ginzō (ép. 76)
  • Commissaire : CHAKI Shintarō (ép. 76 et film 3), MATSUMOTO (ép. 147 et ép. 304)
  • Commissaire principal : SATŌ Masayoshi (ép. 205, le père de Miwako)
  • Commissaire divisionnaire : ODAGIRI Tashiri (film 4)
  • Inspecteur général : ?
  • Préfet : MOROBOSHI Toshio (film 6, sous-préfet)

Organigramme

À Tōkyō
  • Commission nationale de la sécurité publique – Agence de la police nationale
  • Direction générale des enquêtes judiciaires (Criminal Investigation Bureau) : division de planification des enquêtes, 1re division, 2e division, directeur de l’identification judiciaire
  • Direction générale du trafic (Traffic Bureau)
  • Commission métropolitaine de la sécurité publique - Commissariat central de la police métropolitaine
  • Direction des enquêtes judiciaires (Criminal Investigation Bureau) : 1re division (diverses sections), 2e division (diverses sections)
  • Direction du trafic (Traffic Bureau)
  • 10 commissariats de district
  • 101 commissariats locaux ou postes de police (Police Station)
  • Section d’enquête judiciaire (Criminal Investigation Section)
  • Antennes de police (943 koban et 251 chuzaisho)
À Ōsaka
  • Commission nationale de la sécurité publique – Agence de la police nationale
  • Direction générale de la police de la région du Kinki (ou Kansai)
  • Commission préfectorale de la sécurité publique – Commissariat central de la police préfectorale
  • Division des enquêtes judiciaires (Criminal Administration Division) : 1re section d’enquêtes, 2e section d’enquêtes, 3e section d’enquêtes, 4e section d’enquêtes, section d’anthropométrie, section d’enquêtes internationales, section d’appui aux enquêtes, section judiciaire, laboratoire médico-légal, unité d’enquêtes sur les associations, unité d’enquêtes judiciaires spéciales
  • 5commissariats de district
  • 64 commissariats locaux
  • Section d’enquête judiciaire (Criminal Investigation Section) : 1er bureau, 2e bureau
  • Antennes de polices (610 koban et 64 chuzaisho)